vendredi 15 décembre 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 14 décembre 2017

L'ami du frère André: crypte

«La crypte de l’Oratoire a 100 ans», annonce la une du bulletin L'ami du frère André.

«L’édifice de pierres aux lignes sobres et distinguées fait bonne figure sur le versant nord du mont Royal. Inaugurée le 16 décembre 1917, elle succède à la toute première chapelle devenue trop exiguë pour recevoir les pèlerins, de plus en plus nombreux. Son ouverture constitue un tournant important dans le développement de l’œuvre lancée modestement par saint frère André en 1904. Elle fait entrer l’Oratoire dans une ère de modernité», écrit-on.

mercredi 13 décembre 2017

Notre-Dame-du-Cap: audace et mécontentement

«Déjà décembre et la fin de notre 125e anniversaire. La revue Notre-Dame-du-Cap aura fait preuve en 2017, comme elle le fait depuis tant d’années, de fidélité et d’audace!», écrit Stéphane Gaudet, rédacteur en chef, dans le numéro de décembre.

Il ajoute que «l’écrivain français Charles Péguy a écrit qu'une revue n’est vivante que si elle mécontente chaque fois un bon cinquième de ses abonnés. Notre audace ne cherche pas à mécontenter qui que ce soit, bien au contraire. Mais à trop éviter les sujets qui pourraient choquer, à trop s’autocensurer par crainte de déplaire, on finit par ne rien dire. Une revue vivante, c’est une revue qui suscite des débats, qui fait réfléchir, qui va plus loin, fait voir des aspects d’une question qu’on n’avait pas envisagés».

«Malgré cela, les lettres et courriels que nous recevons sont à 99 % positifs. On est loin des 20 % de mécontents dont parle Péguy», assure le rédacteur en chef.

Relations: démondialisation

«En 1997, l’économiste français Alain Minc publiait La mondialisation heureuse, un ouvrage dont le titre reflète tout l’enthousiasme du libéralisme euphorique d’une décennie ayant consacré son triomphe, après la chute du bloc communiste. Vingt ans et au moins deux profondes crises financières mondiales plus tard, le sourire satisfait des élites politiques, économiques et médiatiques libérales a laissé place à un rictus inquiet», écrit Emiliano Arpin-Simonetti, secrétaire de rédaction de Relations, dans l'introduction du dossier que la revue consacre à la démondialisation heureuse.

mardi 12 décembre 2017

Campagne de financement de Présence

«Nous croyons plus que jamais en l’importance d’avoir une agence de presse indépendante spécialisée en questions religieuses pour rendre compte de la richesse et de la complexité des questions relatives à l’actualité religieuse de notre société», écrit Philippe Vaillancourt, rédacteur en chef de l'agence de presse Présence, dans un message publié samedi à la une de son site Web.

«L’agence est dans sa troisième année d’existence. Depuis nos débuts à l’automne 2015, nous avons publié plus de 2000 articles originaux destinés à nos lecteurs et à nos clients. Nous avons fréquemment été le seul média à couvrir et à photographier des événements importants de l’actualité religieuse d’ici», explique-t-il avant d'inviter les lecteurs et lectrices du site à appuyer financièrement l'agence.

«Si je veux une information sur des enjeux religieux et ecclésiaux qui soit fiable et exacte, je sais que je peux me référer à Présence. Aussi non seulement il vaut la peine mais il importe de la soutenir financièrement pour que cette voix se fasse entendre sur la place et pour qu'elle circule dans les réseaux médiatiques anciens et nouveaux», ajoute le dominicain Daniel Cadrin, porte-parole de la campagne de financement 2017 de l'agence de presse.

lundi 11 décembre 2017

Décès d'un ex-directeur de Relations

Ex-directeur de Relations, Jean Bellefeuille est décédé le vendredi 8 décembre 2017.

Après avoir quitté la revue en 2001, Jean Bellefeuille a travaillé à la Conférence religieuse canadienne de 2003 jusqu'à sa retraite en 2016. «Jean avait un engagement profond et constant pour la justice sociale. À la fois un bon ami et collègue, il m’a assisté d’innombrable fois dans mon mandat de directeur», a écrit  vendredi le directeur général de la CRC, Timothy Scott, dans une note annonçant le décès de son collègue. Jean Bellefeuille a été provincial des jésuites du Canada français et d'Haïti et directeur du Centre justice et foi.

En octobre 2001, Jean-Marc Biron, qui le remplaçait à la direction de la revue Relations, mentionnait que l'ex-jésuite, «bien connu pour son implication dans le milieu communautaire et son engagement pour la justice sociale, a su maintenir le cap sur la résistance au néolibéralisme et la recherche de voies alternatives. Avec la nouvelle équipe de Relations, il a été l’un des artisans du renouveau de la revue». (photo: CRC)

Revue missionnaire Mariannhill: vérité

Récemment, «un journaliste a employé l’expression « s’acheter une conscience » au sens de s’organiser pour que ça passe bien ou que ça ne paraisse pas trop, dans le contexte des affaires cachées dont il parlait», raconte le rédacteur Gilles Jalbert dans le plus récent numéro de la Revue missionnaire Mariannhill.

«Cela traduit bien souvent notre relation à nous-mêmes et aux autres. Non pas qu’il faille toujours tout dire et n’importe comment. Il y a la retenue, la bienséance, la civilité, les expressions de politesse, etc. Mais il y a aussi la vérité d’être et de présence», écrit-il.

dimanche 10 décembre 2017

En communion: ma crèche, ma fierté!

Le bulletin En communion (diocèse de Nicolet) lance un concours de photos appelé Ma chèche, ma fierté!

Pour y participer, il faut faire parvenir une photo (format JPG) de sa crèche de Noël, intérieure ou extérieure, entre le 1er décembre 2017 et le 1er janvier 2018.

Le jury sélectionnera les cinq meilleures photos reçues. «La photo gagnante sera tirée au sort par Mgr André Gazaille, évêque de Nicolet», indique le bulletin diocésain.

«Les cinq photos finalistes paraitront dans le bulletin En communion ainsi que sur le site web du diocèse de Nicolet. La photo gagnante servira à illustrer la carte de Noël de la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet pour décembre 2018», ajoute-t-on.

samedi 9 décembre 2017

Pierre Bélanger à Rome

Rédacteur en chef de la revue Le Brigand, Pierre Bélanger joindra dans les prochains mois l'équipe internationale des communcations de la Compagnie de Jésus.

«Pierre possède la créativité, l'initiative et un don pour l’écriture qui seront bien utiles dans la promotion de la mission de la Compagnie à travers le monde», a écrit le supérieur général des jésuites, Arturo Sosa Abascal, dans une lettre qu'il a remise à Pierre Bélanger.

C'est le site Web des jésuites du Canada français et d’Haïti qui a annoncé cette nouvelle. (Photo: jesuites.org)

vendredi 8 décembre 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 7 décembre 2017

Parabole: accueil de l'étranger

Rédacteur en chef de l'agence de presse Présence, Philippe Vaillancourt a rencontré Boufeldja Benabdallah, co-fondateur du Centre culturel islamique de Québec. Dans un portrait publié dans le plus récent numéro de Parabole, il raconte qu'à son arrivée à Québec en 1969, «alors qu’il se présente pour prendre possession de la chambre étudiante qu’il avait réservée, on lui annonce qu’elle ne sera pas prête avant encore une semaine». On lui suggère alors d'aller frapper à la porte du séminaire où des Soeurs de la Charité n'hésitent pas à l'accueillir.

«Mon Dieu, c’était inimaginable l’ouverture de ces soeurs. On m’a ouvert les bras, on m’a fait entrer. On m’a donné une chambre. J’y suis resté une semaine, logé, nourri et blanchi. Gratuitement. Et tous les matins on venait me voir. J’aimais discuter avec elles. Elles s’intéressaient à l’endroit d’où je viens», raconte-t-il.

«J’ai été accueilli par des chrétiens et pour moi c’était très proche de ma mentalité. C’était une bénédiction de Dieu qui signifie qu’au-delà des grands discours éthérés, il y a le bien en l’homme qui ressurgit et qui, par sa foi, peut faire du bien à l’autre.»

mercredi 6 décembre 2017

L'Église de Rouyn-Noranda: pauvreté

La pauvreté n’est pas qu’économique et matérielle», écrit  Maurice Descôteaux, responsable de la rédaction de L'Église de Rouyn-Noranda

«En plus de la pauvreté matérielle, pensons à la pauvreté psychologique et à toutes les formes de maladies. Celles-ci frappent sans égard aux conditions économiques. La dépression, la solitude peuvent atteindre n’importe qui. Puis la pauvreté intellectuelle. On compte un nombre très important de personnes analphabètes, et cela même en contexte d’éducation massive. Nous pourrions encore ajouter la pauvreté spirituelle. Des gens peuvent être bien nantis, en bonne santé, mais douloureusement vides au plan spirituel.»